Exclusif!


Consultations et hypnothérapie 28-29 Avril à Paris
1-3 Mai à Nice
4-6 Mai à Londres

Prenez un rendez-vous!


Vous pouvez choisir la qualité supérieure de l'image dans le coin inférieur droit de la fenêtre Youtube.


Trainings psychologiques intensifs à Londres, Marbella, Nice, Paris :

Cliquez sur une des images en bas pour voir les details

image image

Explorez :


Découvrez comment l'hypnose résout des problèmes suivants:


Hypnotherapie Indications et contre-indications L'hypnose est-il pour vous? Questions et réponses Fonctionnement du cerveau sous hypnose Arrêt de Tabac, d'alcool, de drogues... Surpoids, de boulimie et d'anorexie Peurs et phobies Anxiété Addiction affective Traumas sexuels Libération des humiliations Gérer votre vie Changement de vie Sexothérapie Thérapie de couple Separation avec le partenaire Grossesse Hypnose Integrative®

Mes diplômes et qualifications Psychotherapie et Coaching de Vie

Vidéo-méditations et hypnothérapie Différents types de séances

Trouvez des informations plus détaillées sur l'hypnose et son application thérapeutique dans le menu principal en haut de la page



Mes qualifications

Opérateur en Hypnose Flash® et Hypnose Intégrative®,
Institut Européen d'Hypnose Intégrative, Nice


Formée à l'Hypnose Rapide et Instantanée


Praticienne en Hypnose Ericksonienne,
CERFPA, St.Laurent du Var


Titulaire d'un Master II (DESS) en Sciences Humaines,
Université Pédagogique d'Etat de Kazan, Russie


Psychothérapeute formée en psychopathologie, psychanalyse, psychologie de l'enfant, psychologie sociale, psychosomatique, art thérapie, psychodrame, psychogénéalogie, différents types d'hypnose,
CERFPA, Nice, France (4 ans d'études supérieures)


Maître-Praticienne en Programmation Neuro-Linguistique,
CERFPA


Titulaire de Master II (DEA) en Sciences Politiques, ex membre du Royal Institute of international Affairs (Chatham House), Londres
Université de Nice Sophia-Antipolis


Langues: Français, Russe, English



Expériences personnelles


Auto-guérison du pré-cancer. J'ai crée une méthode de prévention et d'aide à la guérison du cancer qui est censée accompagner les traitements allopathiques classiques. Disponible en anglais

Cancer preventing program


Expérience de mort imminente


Expérience d'un mois de jeûne à l'eau (sans aucun apport de calories); de jeûne intermittent et de jeûne régulier de 1 à 3 jours/semaine


Expérience de marche sur les charbos ardents


Savoir plus sur Anna Iourenkova

Revenir en haut de la page



Hypnotherapie

L'hypnose existe depuis la nuit des temps dans des cultures différentes et sous les formes et noms différents. Le nom "Hypnose" est tout à fait moderne et «scientifique» en quelques sortes, bien qu'aujourd'hui soit souvent exposé dans les films et média à travers des connotations magiques et parfois négatives. Les guérisseurs et les shamans utilisent l'hypnose dans leur thérapie sous forme de transe et de suggestions depuis longtemps. Aujourd'hui, l'hypnose et l'hypnothérapie sont des méthodes thérapeutiques des plus rapides, d’où le nom de thérapies brèves. L’hypnose thérapeutique est différente de l'hypnose de spectacle par ses objectifs et, en conséquence, par son contenu. Les techniques hypnotiques ont évolué et changé, mais l'essence reste la même. L'hypnose traite efficacement les peurs, les phobies, les attaques de panique et l'anxiété, le stress, les addictions et divers autres problèmes.


L'hypnose signifie à la fois un état de conscience modifié et un processus d'induction de cet état avec ou sans un but thérapeutique. Cette modification de l'état de conscience se manifeste par l'abaissement du seuil de contrôle du conscient, le contournement de la logique, des facultés critiques et d'auto-suggestions négatives du sujet, et sa dissociation de la réalité environnante, et permet ainsi d'accéder à l'inconscient. L'inconscient est pris ici non pas au sens freudien du terme, mais davantage comme un réservoir de ressources de la personne. De ce fait l'hypnose donne des résultats rapides et durables.


Lors d'une séance d'hypnose l'hypnothérapeute va rechercher justement les ressources du sujet au lieu de lui en imposer quelque chose de général qui est supposée convenir à tout le monde. Trouver les ressources de la personne, les faire émerger des recoins de son inconscient et l'aider à en prendre pleine possession dans des situations bien déterminées est un des objectifs du praticien en hypnose. Nous avons tous des ressources plus ou moins conscientes et plus ou moins cachées auxquelles néanmoins on a déjà fait recours une fois dans sa vie dans une situation ou une autre qu'on peut faire ressurgir grâce à l'hypnose et appliquer à d'autres situations où le besoin se fait sentir.



Le poids de l'éducation, de la culture, des règles sociales, des schémas de pensée habituels, des exigences professionnelles font parfois que la personne tourne en rond en ruminant ses problèmes sans pouvoir trouver de solution. L'intervention d'un spécialiste s'avère nécessaire pour l'aider à s'en sortir. Une psychothérapie est souvent utile, mais longue. La psychanalyse est encore plus longue et parfois douloureuse. L'hypnose, thérapie très brève et pointue, est faite pour aller mieux rapidement si pratiquée par un vrai spécialiste, pour régler des problèmes concrets. Sans s'arrêter uniquement sur le traitement des symptômes, l'hypnose intégrative® prend en compte et traite l'état émotionnel du sujet, ce qui évite le déplacement du symptôme. L'hypnose est compatible avec la psychothérapie ou la psychanalyse, si la personne souhaite le faire pour se connaître mieux et résoudre d'autres problèmes existentiels.



L'hypnose est une thérapie qui, en raison de son essence, agit différemment sur le cerveau humain, et active des zones de cerveau qui restent généralement moins sollicitées dans notre civilisation occidentale (voir Fonctionnement du Cerveau ), ce qui explique en partie les résultat de la thérapie par hypnose.



Le champs d'application de l'hypnose est assez large et va de l'arrêt de tabac, dépression, confiance en soi, sexothérapie, douleurs, troubles psychosomatiques ( voir Indications et Contre-indications ).



La consultation se fait en deux étapes: l'Anamnèse et la séance d'Hypnose. On commence par une prise d'information (anamnèse) qui permet de construire et personnaliser la séance d'hypnose ensuite. La séance d'hypnose commence par une induction permissive, directive, ou flash, qui est suivie par des suggestions et d'autres outils hypnotiques dont le choix sera déterminé par le problème et l'objectif du sujet. Lors de séance d'hypnose la personne hypnotisée ne dort pas, et son état varie d'une transe légère à une transe profonde. Pour plus d'information, regardez la rubrique Idées préconçues sur l'hypnose.


Quelques réflexions sur l'évolution de l'hypnose


L'hypnose fait une irruption spectaculaire et bouleversante sur la scène socio-médicale française et européenne dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle avec la pratique mesmérienne et fait pendant longtemps partie intégrante du magnétisme. La composante psychique de cette thérapie qui fait des miracles d'un côté, et suscitent le rejet et les remises en question, de l'autre, reste pendant une époque inconnue aux clients, comme aux magnétiseurs eux-mêmes. Les thèses sur la nature du phénomène thérapeutique qui guérit des patients en grand nombre de diverses maladies se suivent. On y voit le pouvoir du fluide magnétique provenant de l'univers, celui de suggestions, des idées sur l'organisme, celui d'un nombre de techniques physiques codifiées, ou un phénomène naturel induit artificiellement... Enfin, le terme d'"Hypnose" émerge, mais cet état reste confondu avec le sommeil et la méthode psychique d'hypnose est souvent accompagnée des techniques physiques de magnétisme. L'hypnose met du temps à avoir son existence propre et surtout la reconnaissance des milieux scientifiques. Enfin, ceux-ci conquis, elle fait une grande entrée dans les hôpitaux. L'histoire de l'hypnose en Europe est fluctuante et passe par des phases de reconnaissance et de succès suivies de phases de dissidence et d'infortune.



Il est intéressant à noter que c'est essentiellement la dimension de thérapie de corps qui était exploitée par l'hypnose lors de sa première étape de l'expansion. Son application à la thérapie de l'"âme" ou sa dimension psychothérapeutique ne vient que plus tard. Ici aussi elle passe par de différentes phases. Ainsi, à l'époque de Charcot l'hypnose a été beaucoup utilisée pour les malades hystériques. D'autre part, l'anesthésie hypnotique a été pratiquement abandonnée avec l'apparition d'anesthésiants. Milton Erickson, médecin psychiatre de formation, développe l'hypnose psychothérapeutique, en omettant cependant les possibilités d'auto-guérison de l'organisme dans sa pratique (sans compter son auto-guérison). Aujourd'hui, les aspects psychothérapeutiques et psychosomatiques de l'application de l'hypnose sont d'actualité.



Les techniques hypnotiques contemporaines se sont beaucoup développées, renouvelées, enrichies surtout avec l'apparition de l'hypnose éricksonienne,de l'hypnose intégrative®, puis Flash (voir Hypnose Ericksonienne, Hypnose Intégrative®, Hypnothérapie Flash) . L'hypnose intégrative®, notamment, est un outil thérapeutique puissant qui mise sur l'activation, la restructuration et l'optimisation des ressources propres de la personne. Encore Deleuze, magnétiseur et hypnotiseur qui exerçait au début du XIXe siècle, a constaté que les sujets en état somnambulique avaient toutes les informations concernant leurs maladies, le traitement nécessaire et même parfois démontraient un don de clairvoyance. Aujourd'hui, l'hypnothérapeute travaille avec l'inconscient de la personne qui est censé avoir toutes les ressources nécessaires pour la solution de ses problèmes. Le sujet habillement guidé par l'hypnothérapeute devient son propre thérapeute.


Revenir en haut de la page



Arrêt de tabac, d'alcool, de drogues et d'autres addictions grâce à l'hypnose

Il était tellement facile de commencer à fumer, ou à boire de l'alcool, ou à prendre des drogues un jour, et ça paraît tellement difficile pour certains addicts d'arrêter, du moins par leurs propres moyens. On se raconte des histoires: «...ça fait plaisir,..j'aurai le temps d'arrêter...». Mais on se rend compte que le tabac, l'alcool ou une drogue est devenu une véritable addiction, qu'on en est devenu dépendant. Dans ce cas-là il est recommandé de s'adresser à un spécialiste compétent qui vous accompagnera dans cette démarche.


Avec l'interdiction de fumer dans les espaces publics les demandes d'arrêt de tabac augmentent. Différentes méthodes d'arrêt de tabac sont actuellement proposées aux fumeurs désirant d'arrêter. Parmi celles-ci on trouve l'arrêt de tabac par hypnose. Le plus souvent il s'agit de l'hypnose éricksonienne qui est très permissive, douce et peu personnalisée à l'histoire et la personnalité du sujet souhaitant d'arrêter de fumer. Cette méthode marche dans certains cas, et le résultat dépend souvent du talent du praticien en hypnose. Elle nécessite souvent plusieurs séances.



Avec l'hypnose intégrativeune une séance suffit souvent à condition que le sujet soit motivé. Cette motivation est indispensable. Ce résultat est dû à une méthode unique de l'hypnose intégrative dont les traits caractéristiques sont le haut degré de personnalisation et une composition de procédés les mieux adaptés à l'arrêt de tabac. Chaque personne détient en elle sans le savoir toutes les ressources nécessaires et les solutions les plus performantes pour résoudre ses problèmes et atteindre ses objectifs. Il revient au praticien en hypnose de les faire ressurgir et de les utiliser de manière à aider la personne à réussir son objectif.



L'hypnose intégrative est aussi efficace pour d'autres addictions comme l'alcoolisme, drogues (plusieurs séances sont nécessaires), boulimie, café, sucre, dépendances affectives, addiction aux jeux, à l'ordinateur et autres.



Dans tous les cas, la personne souhaitant se libérer de son addiction doit être personnellement motivée à le faire. Sa vie actuelle doit être plus ou moins stable, sans depression, de souffrances ou de stress excessif au moment de faire la séance. Si ces conditions ne sont pas remplies, des séances supplémentaires seront nécessaires pour travailler soit sur la motivation, soit sur le stress ou la depression.

Revenir en haut de la page



Troubles du comportement alimentaire et Hypnose

Surpoids et Boulimie


Vous vous trouvez gros que vous soyez boulimique ou pas, vous ne vous aimez pas, ni votre image dans le miroir, et avez envie de perdre du poids. Pourtant depuis que cette décision a été prise, vous avez essayé divers régimes avec peu ou pas de résultats durables, qui ont sapé votre motivation et votre morale. Des grignotages à la gourmandise en passant par des compulsions alimentaires avec ou sans vomissements, l’anxiété soutend à ces comportements inadaptés. Ceci n’est pas une fatalité. L’hypnose vous permet de sortir de cette impasse.

Anorexie



Vous avez le rapport particulier avec l’image de votre corps. Vous avez adapté votre régime alimentaire et adopté des habitudes de façon à vous permettre d’entretenir ce côté esthétique de votre corps. Cependant, pour une raison ou une autre vous avez compris qu’il est important de modifier votre rapport à la nourriture afin de préserver votre santé. Vous ne savez peut-être pas comment le faire tout en gardant l’image satisfaisante de votre corps. L’hypnose vous aide à le faire.



L’hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical.

Revenir en haut de la page



Traitement des phobies par hypnose

Phobie des moyens de transport


Vous avez peur de prendre le bus, le train, la voiture, l’avion... Vous tachez de l'éviter. Cependant cette solution reste incommode et pas toujours possible. Vous cherchez à vous libérer de cette phobie, à pouvoir prendre librement n’importe quel moyen de transport tout en vous sentant calme, serein, en sécurité. L'hypnose peut vous aider.

Claustrophobie



Vous avez peur des espaces fermés. Vous avez peur de vous asphyxier ou d'être écrasé... Cependant vous ne pouvez pas toujours éviter les espaces fermés. Vous avez envie à dépasser cette phobie. Grâce à l'hypnose vous pourrez vos sentir serein et respirer normalement dans ce genre d'espaces.


Agoraphobie



Vous avez peur des espaces vides. Ou vous avez peur de la foule. Vous avez limité votre activité à un périmètre de sécurité très restreint et vous en sortez que très rarement et uniquement accompagné. Votre vie s'est de même limitée à ce périmètre. Hypnose vous permet de vous sentir à l'aise dans les espaces vides et/ou dans la foule, et par conséquent, d'élargir votre espace d'activité.


Acrophobie



Vous avez peur du vide, de la hauteur, vous craignez de tomber dans le vide et ressentez une grande anxiété paroxystique, vous paniquez rien qu'à l'idée de monter en hauteur. L'hypnose vous permet de maîtriser vos ressentis tout en restant serein dans ce genre de situations.


Ereutophobie



Vous avez peur de rougir en public. Vous évitez de parler en public de peur de rougir. Vous aimeriez vous en libérer. L'hypnose vous permet de vous débarrasser de cette phobie, et apprendre à garder un teint de peau normal lors vos présentations en public.


Nosophobie



Vous avez peur des maladies graves. Vous évitez des gens atteintes de ces maladies. Vous avez probablement une hygiène de vie très stricte. Vous faites attention à tout. Mais votre phobie persiste et ce mode de vie ne vous convient plus. L'hypnose permet de vous en libérer et vous sentir en sécurité par rapport à votre santé.


Phobie des microbes et de malpropreté



Vous avez peur des microbes et de malpropreté, vous lavez les mains aussi souvent que vous le pouvez, vous évitez d'utiliser des toilettes publiques, vous nettoyez parfaitement tout à votre domicile. Cependant ce mode de vie est devenu inconfortable pour vous. L’hypnose permet de vous débarrasser de votre phobie et de vous sentir davantage protégé contre les microbes et, par conséquent, adopter un autre mode de vie qui vous convient mieux.


Phobies des petits ou grands animaux



Vous avez peur des cafards, souris, araignées, serpents, crocodiles... Cette peur vous paraît inexplicable et plus forte que tous les raisonnements logiques de vos proches. Vous avez envie d’être libéré de cette phobie. L’hypnose vous permet de pouvoir rester calme, serein et en toute sécurité face à l’objet de vos peurs.


Revenir en haut de la page



Vous libérer de l'angoisse grâce à l'hypnose

Vous êtes en état d'anxiété permanente plus ou moins importante sans en connaître une cause précise, vous pouvez avoir des crises d'angoisse aiguë, avoir peur de l'avenir, vous sentir en danger, vous avez une vision négative et pessimiste de votre existence, vous vous dévalorisez, vous avez peut-être des tendances dépressives. Vous pouvez avoir des difficultés à vous endormir ou faire des cauchemars. Vous êtes probablement tendu ou vous manquez de forces et d'énergie. Avec le temps vous pouvez ne plus avoir de désir sexuel ou le voir diminuer. Dans les cas plus graves vous pouvez aller jusqu’à avoir un ou plusieurs troubles respiratoires (oppression thoracique, l'impression de vous étouffer) ou cardiaques, des tremblements émotionnels, pleurs, cris, état de stupeur, palpitations, syncopes, problèmes digestifs (spasmes, coliques, diarrhée, nausée, vomissements). Des situations génératrices de stress peuvent aggraver votre sentiment d'anxiété et même provoquer une crise aiguë d'angoisse.


Vous souhaitez maîtriser ce sentiment d'angoisse, vous sentir plus serein vis-à-vis de l'avenir, avoir plus confiance en vous et vos capacités d'avancer dans la vie, vous souhaitez vous revaloriser, et avoir une vision optimiste de l'avenir. Vous avez aussi envie de vous sentir plus détendu, plein d'énergie, actif et dynamique, vous débarrasser des troubles psychosomatiques. L'hypnose vous permet de changer votre état interne, votre vision sur vous-même, votre existence et votre avenir, modifier votre comportement et réactions face aux situations génératrices de stress, et par conséquent, changer votre vie.


Revenir en haut de la page



Débarrassez-vous de la dépendance affective avec l'hypnose

L'amour, quand il est heureux et partagé, est le plus grand cadeau que nous pouvons avoir dans la vie. Mais parfois, l'amour peut tourner à la torture, lorsqu’il est non partagé, ou encore si vous êtes trahi ou quitté. Vous vous retrouvez seul(e) avec ce sentiment, qui remplit maintenant votre cœur blessé de tristesse et de douleur. La plaie ne guérit pas et continue à vous rappeler sans cesse sa présence quotidiennement. Les mois passent après une séparation douloureuse et les pensées vous rappellent à ce qui est arrivé, mélangées des souvenirs heureux et du manque de compréhension des raisons pour lesquelles cela s'est produit et pourquoi vous mériterez ce châtiment .., et ainsi continuent à tourmenter vos cœur et esprit. L'être humain tourne souvent en boucle ses souvenirs, ses questions sans réponses, son incompréhension et incapacité à accepter ce qui lui est arrivé et à tourner la page. Il se focalise sur la douleur, en la reproduisant tous les jours par ses propres pensées et les souvenirs, en se tourmentant sans cesse tout en continuant à espérer que le partenaire qui l'a quitté réalise enfin son erreur, se repentisse et revienne. Parfois, cela arrive, mais rarement et brièvement. Le plus souvent, le partenaire en question vit sa vie sans même supposer la souffrance de l'abandon de l'autre. Le pire arrive lorsque la victime rappelle constamment ses souffrances à son ancien partenaire, le poursuit, le suppliant en larmes de revenir, promettant de déplacer des montagnes pour lui. Dans ce cas, les restes de respect envers lui disparaissent. Il est méprisé. Les tentatives de faire revenir celui qui vous a quitté sont inutiles. Vous devez avoir un regard lucide sur la situation et réaliser que vous méritez mieux, et les gens qui vous ont quitté ne valent pas votre amour. Mais l'esprit est souvent obscurci par la douleur et incapable d'analyser objectivement la situation et de prendre une bonne décision. Que faire? Attendre, quand le temps enfin vous guérira? Ou passer à un autre partenaire? Mais souvent, dans ce cas, la situation se répète. Il y a une autre solution, certainement pas sous la forme d'un coup de baguette magique, mais d'un travail profond sur soi. Vous devez vous débarrasser des causes de votre dépendance affective. Un travail purement analytique ne serait pas suffisant dans ce cas-là. Il n'est pas suffisant de comprendre pourquoi vous réagissez de cette façon, et pourquoi vous souffrez aussi longtemps. Vous devez vous débarrasser des schémas de comportement qui vous mènent à la souffrance et à de telles réactions. L'hypnose est de loin le moyen le plus efficace et le plus rapide (même si il n'agit pas de faire juste une séance) pour changer vos réactions, vos émotions, vous libérer de dépendance et faire évoluer votre comportement et vos attitudes. Après plusieurs séances d'hypnothérapie spécialisée, la personne précédemment dépendante acquiert l'indépendance, la douleur disparaît et elle peut regarder la situation d'un regard neuf et distant. Le temps et l'énergie se libèrent pour l'auto-réalisation, c’est à dire pour la réalisation d’objectifs, des projets et des rêves. L'être humain se comporte alors différemment dans une nouvelle relation, qui se développe respectivement d'une nouvelle façon, plus harmonieuse. 

Revenir en haut de la page



Guérir des traumatismes de violence ou de viol par l'hypnose

Souvent ils concernent les femmes, mais j'ai eu aussi des patients-hommes. Les victimes de violences ou de viols qui ont eu lieu dans l'enfance ou l'adolescence, voire à l’âge adulte, gardent souvent non seulement des souvenirs douloureux pendant toute leur vie, mais aussi les conséquences psychologiques de cet incident. Si cela s’est produit dans l'enfance (généralement l'inceste par un proche parent ou un ami de la famille), les enfants, victimes de la violence, non seulement sont passés par la douleur et l'humiliation, mais ils ont été aussi souvent intimidés par ceux-là et convaincus qu'ils en étaient responsables. Ils croyaient en leur impuissance, ainsi qu'au fait que les personnes les plus proches et les plus aimées ne pouvaient pas les aider et protéger, ou parfois qu'elles fermaient traîtreusement les yeux sur ce qui se passait, couvrant ainsi le violeur. Ils ont appris à garder le silence sur l'incident, honteux de dire que les gens en qui ils avaient confiance ont cruellement abusé d'eux, craignant qu'ils seraient condamnés ou tout simplement qu'on ne les croirait pas. En grandissant, même après être libérés de tout contact avec leur violeur, ils conservent souvent le sentiment d'être victime, avec l'insécurité et la méfiance envers le monde. Ils accumulent alors des problèmes de communication, en particulier avec le sexe opposé. L'incapacité de se défendre, de s'affirmer et d'user de leur droit de dire «non» conduit au fait qu'ils rencontrent souvent des gens qui tout simplement ne respectent pas les autres, en particulier les faibles, sentant intuitivement leur impuissance. Ainsi, les croyances acquises à la suite de violences et de viols, continuent à prendre racine, et le scénario de la violence continue d'être répété sur un plan psychologique et symbolique, tant à la maison, au travail et dans la société.


Un autre problème se pose dans le domaine de l'intimité dans les relations. Même si une femme, victime de violence dans l'enfance ou l'adolescence, a été en mesure de trouver un partenaire digne dans sa vie adulte, elle continue souvent à associer des relations sexuelles avec la douleur et l'humiliation, et rejette inconsciemment le sexe, tout en aimant son partenaire. Sur le plan physique, cela se traduit par une tension du corps avant et pendant les rapports sexuels et l'incapacité de se détendre, des spasmes musculaires du vagin rendant les rapports sexuels douloureux, voire impossible. Parfois, le corps tout entier tremble, la personne peut également exprimer des émotions agressives ou craintives, pleurer. Le partenaire ne comprend souvent pas une telle réponse inadéquate à ses caresses pacifiques pleines d'amour, et ne sait pas quoi faire dans cette situation. D'autres femmes qui ont subi les abus sexuels dans l'enfance ou l'adolescence à plusieurs reprises ont associé tout sexe à la violence qu'elles ont eu à supporter, au point qu'elles ont développé une réaction d'auto-protection par ce qu'on appelle la «sortie hors du corps ". Pendant l’agression sexuelle, leur esprit a été déconnecté de leur corps, comme si elles se voyaient de l'extérieur et n'ont ainsi rien senti. Ainsi, le viol a eu lieu « en douceur », sans douleur physique, comme si la femme n'était pas là. Le problème est que cette réaction de protection continue de se déclencher automatiquement dans les situations de rapports sexuels normaux avec un être cher, où la femme laisse son corps passif et inconscient à la disposition de l'homme, et donc ne sent rien. C'est une cause de la frigidité psychologique. Naturellement, l'homme dans une telle situation, en dépit de sa douceur et de sa gentillesse, ne peut pas réveiller la sensualité chez sa femme. Cette sensualité est profondément enfermée dans son subconscient, parce que la capacité de sentir est associée à la douleur, l'humiliation et la souffrance. Cette femme, même si elle connaît les causes, ne peut pas se guérir elle-même. Elle a besoin de l'aide de professionnels, pas seulement psychanalytique ou psychologique, où elle sera amenée à parler sans cesse de son traumatisme, replongeant de nouveau dans des souvenirs douloureux, sans rien résoudre, mais aussi d'une aide d'un hypnothérapeute expérimenté. Peu à peu, avec l'aide de l'hypnose spécialisée, ces femmes et ces hommes victimes de violences se débarrassent de leurs craintes, reprennent confiance en leur corps. Les hommes commencent à se détendre, et puis de nouveau se permettent de ressentir des émotions positives lors de rapports sexuels. Ils arrivent également à se débarrasser des perceptions négatives d'eux-mêmes et des limites de leur force intérieure et leur capacités, et deviennent ainsi plus confiants. 


Revenir en haut de la page



Comment l'hypnose permet de se débarrasser de l'humiliation et de la répression de votre identité personnelle par d'autres à la maison et au travail

image

Ces situations sont assez typiques. Au travail, votre patron ou un collègue est constamment sur votre dos, en critiquant vous et votre travail avec ou sans raison, faisant pression sur vous, vous faisant douter de la qualité de votre travail et de vous-même, tous les jours en détruisant votre confiance en soi. De peur de la confrontation vous les laissez faire, alors que vous en souffrez. Votre estime de vous même diminue sans cesse jusqu’à ce que vous pensiez vous même que vous êtes un incapable.


Ou dans la famille: votre mari (ou votre épouse) trouve constamment quelque chose à redire, vous blâme et critique, ne cesse de répéter que tout ce que vous faites est mauvais, que vous êtes laid et inutile, bête, mauvais au lit et / ou à le cuisine, que vos amis sont sans valeur à tel point que vous devez rompre votre amitié avec eux, ou vous devez cesser de voir vos parents ...  



Pour certains, cette situation est non seulement bien connue, mais banale à tel point qu'ils ne sont plus à la recherche d'un moyen de s'en sortir en cédant passivement à ce qui est populairement appelé le « vampirisme psychologique ». Mais c’est en permettant à votre partenaire ou le patron-destructeur de ruiner votre confiance en vous que s’approfondit votre dépendance d'eux  : non seulement vous permettez la propagation de leur comportement perverti en toute impunité, mais aussi laissez cette situation nuire à votre santé. Les problèmes de santé allant de la dépression au cancer à la suite de la destruction psychologique et de l'humiliation constantes et durables sont une conséquence fréquente et logique. Le prix que vous payez, permettant à d'autres de vous détruire, est trop grand, et si vous laissez la situation aller, les conséquences peuvent être fatales. 



Aussi, si vous avez des enfants qui sont témoins de l'humiliation constante d'un parent par un autre, ce type de comportement peut prendre racines dans leur esprit, de sorte qu'ils soient susceptibles de le reproduire dans les futures relations. 



Que pouvez-vous faire, surtout si vous ne croyez pas en vous-même et ne vous sentez pas suffisamment puissant pour sortir de cette situation par vous-même?



De nombreuses personnes viennent me voir avec ce problème, en particulier les femmes. Avec l'hypnose, je les aide à retrouver leur confiance en elles, la capacité à répondre à des attaques sur leur personnalité et à remettre le bourreau à sa place. Pour certains, cela est suffisant, et l'ancien bourreau se met soudainement à les respecter. D'autres trouvent la force de se débarrasser du partenaire destructeur et commencent une nouvelle vie, ou changent d'emploi pour un autre où ils sont respectés et valorisés. Tout cela est possible grâce à l'hypnose. 


Revenir en haut de la page



Prendre sa vie en mains grâce à l'hypnose

Certains adultes considèrent qu'il n'ont pas eu des parents parfaits, qu'ils étaient trop sévères, rigides ou trop permissifs, peu présents ou envahissants, qu'ils les ont abandonnés, n'ont pas donné assez d'amour, ou au contraire les ont étouffé par leur amour et trop gâtés, des parents alcooliques, drogués... La liste de reproches peut être longue. Une partie de ces reproches peut être objectivement considérée comme fondée, une autre représente plutôt la vision subjective de l'enfant, mais dans tous les cas, c'est justement la vision subjective de la situation par l'enfant qui compte et ce qu'il en fait. Certains auraient aimé d'avoir d'autres parents ou voir leurs parents se comporter différemment . Ils pensent que dans ce cas-là leur vie aurait été différente, plus heureuse, plus réussie. Ils reprochent leurs échecs à leurs parents, et ensuite à leurs conjoints, amis et autres, se sentent victimes sans pouvoir changer quoi que ce soit dans leur vie. Des événements vécus comme traumatisants dans leur enfance laissent une trace profonde dans leur mémoire et réveillent les mêmes sensations et émotions à chaque fois qu'un événement plus ou moins similaire se produit. Ils se sentent incapables de se libérer de cette réaction émotionnelle et pensent être à tout jamais condamnés à souffrir. Parmi ceux-ci certaines personnes acceptent finalement ce rôle de victime, en tirent des avantages secondaires et n'y renonceront à aucun prix quelles que soient leurs plaintes.


D'autres ont envie de s'en sortir et entreprennent des thérapies de toute sorte qui apportent des résultats plus ou moins importants. Cette motivation de vouloir s'en sortir est primordiale. Le changement commence à partir du moment où la personne accepte de revoir son rapport à ses parents, à les comprendre quel que soit leur comportement, à les pardonner et à les accepter tels quels. Parfois il est très difficile de pardonner et accepter, mais sans le pardon et l'acceptation on ne peut pas s'en détacher et devenir véritablement mature et autonome, car la rancune tire comme le boulet vers le passé et empêche d'avancer librement vers le futur. Au fur et à mesure du travail thérapeutique la personne décide de passer véritablement au stade adulte, c'est à dire prendre sa part de responsabilité dans ce qui lui arrive dans la vie, revoir son passé et en tirer des apprentissages, se remettre en question, ses modes de pensée, de comportement, de réaction, prendre sa vie, son avenir en mains, et réfléchir quels changements elle est prête à mettre en place pour être plus heureuse, pour réussir à atteindre ses objectifs.



Dans la vie il peut arriver à tout le monde de traverser parfois des moments difficiles, de rencontrer des gens malhonnêtes, irrespectueux, de passer par des trahisons, mensonges, pertes, vols, blessures, abus, mais il revient à chacun de dire «Non» pour prévenir ou arrêter l'abus, il revient à chacun de faire des choix dans la vie, c'est à dire savoir refuser ce qui ne convient pas et accepter ce qui est bon pour soi, il revient à chacun de soigner ses blessures au lieu de les laisser s'envenimer et empoisonner tout l'organisme, de tirer des leçons du passé, de tourner la page et de commencer une nouvelle étape dans sa vie, il revient à chacun de choisir de rester une victime ou devenir maître de sa vie.


Revenir en haut de la page



Aborder des changements dans la vie

Que nous les avons choisis ou qu'ils nous sont imposés par la vie, nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à un changement important dans notre vie. Cela peut être le licenciement, l'embauche dans une nouvelle entreprise ou tout autre changement de cadre professionnel; une séparation avec un ami, conjoint, enfant, un divorce; la perte d'un être cher, que ce soit votre parent, ami, conjoint, enfant, un animal domestique; le déménagement....


Vous pouvez ressentir un état de choc dans un premier temps, vous n'acceptez pas la réalité, puis un état d'anxiété, d'angoisse et même de dépression peut s'installer en vous. Vous pouvez ressentir la colère, vous avez peut-être peur de l'avenir ou vous vous sentez seul, et pourtant, vous devez affronter ce changement important dans votre vie.



Pour aller de l'avant, retrouver la bonne humeur, la joie de la vie, la confiance en soi et en avenir, il faut préalablement faire un travail de deuil, au sens propre ou figuré du terme. Dans des conditions normales un certain temps est nécessaire pour pouvoir le faire naturellement. Cependant, certaines personnes n'arrivent pas à faire le deuil de ce, ou de ceux, qu'elles ont perdus. Elles restent dans cet état de dépression, et peuvent rester ainsi très longtemps.



Si vous voulez retrouver le goût de la vie, l'hypnose peut être très efficace et bénéfique pour vous. L'hypnose vous permet de faire ce travail de deuil du passé, de retrouver votre vitalité, de vous faire revenir à la vie, aux nouveaux projets, aux nouvelles circonstances de votre vie, armé de ressources positives nécessaires. L'hypnose vous aide à terminer en douceur une étape de votre vie et en commencer une autre avec un bon état d'esprit.


Revenir en haut de la page



Sexothérapie et Hypnose

Troubles sexuels féminins:


Troubles vasocongestifs psychosomatiques ou absence de réactivité sexuelle féminine


Vous avez le désir sexuel, et la relation avec votre partenaire ne présente pas de problèmes, mais votre corps ne réagit pas à l'excitation, surtout au niveau génital. L'absence ou le manque de lubrification fait obstacle à la satisfaction sexuelle. Les résultats des analyses gynécologiques sont cependant négatifs.


Vous voulez que votre corps fonctionne normalement et vous suive dans l'accomplissement de votre désir sexuel. Grâce à l'hypnose votre corps peut apprendre ou réapprendre à réagir par excitation à la stimulation sexuelle. L'hypnose vous permet aussi de vous libérer de peurs, complexes, blocages psychologiques.


Absence ou disparition de libido



Vous n'avez pas ou plus de désir sexuel. Vous souhaiteriez retrouver cette envie d'avoir envie. L'hypnose permet aussi de réveiller le désir sexuel et de l'accroître, et par conséquent, d'apporter du renouveau à votre couple.


Frigidité



Vous n'êtes pas excitée et/ou vous ne prenez pas de plaisir lors de l'acte sexuel. Vous ne voulez plus chercher des prétextes pour éviter de faire l'amour, ou subir l'acte sexuel sans ressentir un moindre plaisir. Vous souhaitez d'avoir une vie sexuelle épanouie et en profiter pleinement aussi bien que votre partenaire. L'hypnose permet à votre corps et cerveau d'apprendre à réagir à l'excitation sexuelle et à ressentir le plaisir lors de l'acte sexuel.


Vaginisme



Vous n'arrivez pas à faire l'amour, car toute pénétration est empêchée par le spasme incontrôlable du vagin (sphincter vaginal et du muscle releveur de l'anus). Vous souhaitez pouvoir relâchez vos muscles génitaux lors de la pénétration de la verge, et ainsi profitez de l'acte sexuel. L'hypnose vous permet d'apprendre à contrôler la contraction et le relâchement de vos muscles génitaux. Si le vaginisme est dû au traumatisme antérieur, tel que viol ou autre, l'hypnose permet de traiter ce traumatisme en priorité et de transformer l'affect qui y est lié.


Préorgasmie (dysorgasmie ou anorgasmie)



Vous avez envie de faire l'amour, vous êtes excitée sexuellement, vous avez le plaisir de l'acte sexuel, mais vous n'arrivez pas à atteindre l'orgasme. Ainsi, vous restez éternellement insatisfaite. Vous souhaitez pouvoir vous lâcher complètement et avoir l'orgasme. L'hypnose le permet.


Dyspareunie



Vous ressentez des douleurs au niveau des organes génitaux pendant et après l'acte sexuel. Il peut y avoir des dysfonctionnements organiques accompagnés du facteur psychosomatique. C'est essentiellement ce dernier que l'hypnose va traiter. L'hypnose vous permet de contrôler la douleur, de l'analgésier au moment souhaité et de profiter de l'acte sexuel.



Troubles sexuels masculins


Troubles vasocongestifs psychosomatiques ou troubles de l'érection, panne sexuelle, impuissance



Vous avez des problèmes d'érection ponctuels ou réguliers. Vous souhaitez avoir une érection normale et durable, vous débarrasser de peurs, blocages, complexes, et/ou retrouver le désir sexuel. L'hypnose peut vous aider.


Troubles d'éjaculation. Ejaculation précoce, absente, tardive, rétrograde



Dans le cas de l'éjaculation précoce vous avez l'impression que la maîtrise de l'éjaculation vous échappe, tout se passe beaucoup trop vite alors que vous n'avez pas eu le temps de profiter de l'acte sexuel, ni de satisfaire votre partenaire, vos orgasmes sont insatisfaisants. Au fur et à mesure vous vous conditionnez au même résultat à chaque fois. Vous souhaitez pouvoir profiter de l'acte sexuel et satisfaire votre partenaire avant d'éjaculer. L'hypnose vous permet de contrôler votre éjaculation. L'éjaculation absente ou tardive peut être la conséquence du dysfonctionnement organique.



L'hypnose peut agir sur la composante psychologique du trouble.


Dyspareunie



L'origine des douleurs lors de l'éjaculation ou le coït est souvent organique et nécessite l'analyse et le traitement médicaux. L'hypnose agit sur l'anticipation psychologique et la maîtrise de la douleur.




Les troubles sexuels sont plus que jamais visibles dans notre société aussi bien chez les hommes (troubles d'érection, éjaculation précoce) que chez les femmes (vaginisme, anorgasmie, frigidité). Malgré un grand intérêt à ce sujet des mass-médias et de nombreux articles qui y sont consacrés, les problèmes sexuels ne paraissent pas disparaître pour autant. En voilà quelques raisons : la vie quotidienne chargée de stress, le manque de compréhension entre les conjoints, et d’information de qualité dans le domaine sexuel, la routine dans le couple, les traumatismes latents non-traités chez un des partenaires, et enfin le changement des rôles masculins et féminins dans la société ces dernières décennies ayant pour résultat le bouleversement de l'auto-identification homme-femme ne font qu'aggraver la situation.



La qualité de la relation dans le couple, l’absence ou présence de l’amour et du respect mutuel entre les partenaires, la qualité de la communication entre eux, la capacité d’évacuer le stress quotidien et de ne pas laisser d’autres domaines de la vie déborder dans la vie intime - tous ces éléments influencent d’une manière directe ou indirecte la qualité des rapports sexuels.



Dans certains cas, les troubles sexuels sont partiellement le résultat d'une absence d'une véritable culture sexuelle et de sentiments amoureux remplacés par une recherche d'un plaisir rapide, cru et souvent égoïste ou une primauté de technique sur la relation.



La présence de traumatismes chez un des partenaires peut avoir un impact négatif sur sa capacité ou envie d’avoir des rapports sexuels, ainsi que celle d’avoir du plaisir. Ces traumatismes demandent à être traités pour permettre à la personne concernée d’avoir des rapports satisfaisants. La compréhension et la tendresse de l’autre partenaire sont cependant nécessaires.



Quant à l’incidence des relations hommes-femmes, l'émancipation de la femme l'amène à crier haut et fort son droit à la satisfaction sexuelle en la sortant ainsi de l'ombre du tableau des troubles sexuels. Cette émancipation féminine réclamant l'égalité de droits entre hommes et femmes va souvent jusqu'à la perte de l'identité féminine pour celles-ci et le virement vers une identité asexuelle ou clairement masculine ce qui joue un rôle de castration pour un homme. Or, comment une femme peut être satisfaite par un homme qu'elle vient de castrer?



L'homme a aussi sa part de responsabilité quant à la qualité de rapports sexuels et certains troubles sexuels féminins. L'homme et la femme ont des fonctionnements différents dans ce domaine. Le manque de compréhension du fonctionnement de l'autre fait que l'homme peut manquer de tact, de tendresse, de caresses et du temps vis-à-vis de sa partenaire.


Que faire?



Les troubles sexuels s'avèrent parfois être un symptôme d'autres difficultés psychologiques et nécessitent une psychothérapie de fond. Une bonne nouvelle est que ces troubles ne sont pas définitifs, mais un symptôme qui peut être traité et enlevé aussi bien qu'il est apparu un jour. Une thérapie utilisant uniquement une approche analytique ne sera pas très efficace, en étant de surcroît très longue.



L'hypnose intégrative est une thérapie brève qui est plus appropriée à ce genre de problèmes et dont l'efficacité est due à son degré de personnalisation élevée au sujet par rapport à d'autres types d'hypnose. D'une à quelques séances suffisent à résoudre les troubles sexuels. Dans le cas où les troubles sexuels présents cachent derrière eux des traumas, il faut prévoir une séance supplémentaire pour travailler sur le traumatisme séparément. Contrairement à l'avis des psychanalystes, l'hypnose ne traite pas uniquement le symptôme. Au contraire l'hypnose a une approche globale travaillant aussi bien sur l'état, les causes et les symptômes, en court-circuitant l'approche consciente et rationnelle et en passant directement par l'inconscient de la personne, ce qui explique les gains de temps et résultats probants de l'hypnose par rapport à d'autres thérapies.


Revenir en haut de la page



Thérapie de couple

Maturité et confiance en soi des partenaires


Une des sources de déséquilibre dans la relation de couple, est un manque de confiance en soi et la conscience insuffisante de sa propre valeur des partenaires. Ces personnes s’attendent que leur partenaire leur donne cette confiance manquante en eux et comblent leur vide intérieur. Cela se passe souvent lors de la première période de la relation. La nécessité de l’autre leur fait perdre leur capacité de voir le partenaire non seulement avec ses qualités, mais aussi avec ses défauts, ses différences et ses attentes d’une manière réaliste, et les fait ainsi construire la relation sur un leurre, l’image du partenaire idéal. Ceci explique la fréquence de déceptions dans ces couples.


Ces personnes recherchent leur deuxième moitié, se sentent incomplètes sans elle, aspirent à une fusion totale et sont prêts à sacrifier leurs intérêts, leur personnalité pour l'autre, ce qui les amène à ne plus pouvoir vivre sans l'autre, mais à ne plus s'épanouir non plus. Avec le temps la relation peut se transformer en rendant un partenaire douloureusement dépendant de l’autre. La relation a du mal à évoluer harmonieusement. Le changement de comportement d’un partenaire, les différences auparavant occultées entre les partenaires devenues désormais flagrantes enclenchent un sentiment d'anxiété. Plusieurs scénarios d’évolution de la relation sont possibles.



Certains vivent ensemble par peur de solitude, mais sont-ils heureux? Par peur de se retrouver seuls, ne pas pouvoir vivre sans l’autre quel qu’il soit, ils finissent par accepter l'irrespect, l'humiliation, la trahison, tout en perdant davantage chaque jour le reste de leur confiance en eux. Partir et recommencer la vie dès le point zéro sans savoir ce qui les attend leur parait plus difficile que de rester dans la relation destructrice connue. Rester de nouveau seul signifierait se retrouver face à soi-même et à la nécessité de construire soi-même sa propre valeur et sa confiance en soi.



Pour d'autres le couple devient le terrain de règlement de comptes, de bataille verbale ou physique. La recherche de défauts chez l'autre, les accusations et reproches mutuelles, la communication conflictuelle plus ou moins permanente, un jeu de projections, tout ce qu'il est plus ou moins estompé dans les rapports sociaux à l'extérieur par souci de politesse et d'image de soi, se trouve d'autant plus exhibé dans la relation conjugale quand les portes de la maison sont fermées.



Les enfants sont souvent les premières victimes de la mésentente des parents.


Impacte du nouvel équilibre homme-femme



Le couple a beaucoup changé durant le dernier demi-siècle. Le patriarcat a cédé ses positions sous pression de la femme émancipée. Le rôle de l’homme et son comportement ont aussi changé. Le machisme garde encore ses derniers bastions dans quelques recoins de notre société sous protection d'une culture ou religion patriarcales. Dans la majore partie de la société la répartition des rôles dans le couple s’est modifiée. Les divorces sont désormais fréquents. L'entrée de la femme dans la vie active lui a conféré une grande indépendance et davantage de confiance en elle, la femme a obtenu le droit de décider de sa liberté et de ses missions au foyer, de la naissance d'enfants, et acquis une voix importante dans des prises de décisions familiales. La quête de l'égalité homme-femme a été souvent accompagnée de dévalorisation de l'homme et de son déchargement des responsabilités masculines traditionnelles. Ce processus a eu comme résultat le déplacement du curseur sur l'échelle de féminité-masculinité vers un nouveau pseudo-équilibre asexué. Là où la femme gagne en pouvoir et en masculinité, l'homme acquiert davantage de traits féminisés. Ceci n'est pas un mal en soi. Encore Jung considérait que chacun de nous a une partie féminine Anima et une partie masculine Animus dont l'entente intérieure influencerait l'équilibre de l'être humain. Or, c'est justement la proportion de l'un par rapport à l'autre, et le degré de l'acceptation consciente et inconsciente qui s'avèrent importants. Ainsi, des traits typiquement masculins peuvent être utiles pour une femme dans sa carrière professionnelle, ainsi que des traits typiquement féminins pour un homme dans l'éducation des enfants. Leur bon dosage peut apporter plus d'équilibre dans le couple. Néanmoins, leur excès se trouve souvent néfaste pour le couple, et par conséquent pour les enfants. Ainsi, la femme phallique est castratrice pour un homme. Le couple composé d'une femme qui tient les reines et de l'homme soumis peut tenir tant que l'homme accepte cette position, mais à quel prix? Aussi bien que le couple de l'homme dominateur et de la femme soumise, il est souvent autodestructeur, aussi bien qu'il est néfaste pour les enfants. Témoins des rapports parentaux avec toutes les conséquences que cela comporte, les enfants intègrent involontairement ce modèle qu'ils risquent de reconstituer ensuite dans leur vie adulte.


Influence du modèle parental



Souvent les gens essaient de construire leur couple sur le modèle ou anti-modèle du couple parental. Dans le cas de reconstruction du modèle parental on tente de reproduire le comportement du parent de même sexe vis-à-vis de son partenaire, et d'avoir le même type de rapports que ceux existant entre les parents. Si le couple parental n'était pas très équilibré, ce manque d'équilibre peut être reproduit dans la génération suivante, à moins que la personne en prenne conscience et décide de faire un travail thérapeutique pour s'en détacher et fonctionner différemment.



Dans le cas de construction du couple sur l'anti-modèle parental, on risque d’aller dans un autre extrême qui manque aussi bien d'équilibre que le modèle initial. Pour s'en sortir une prise de conscience et un travail thérapeutique sont nécessaires.


Quelles sont des alternatives? Comment vivre heureux dans le couple?



Le travail sur soi en parallèle avec le travail sur la relation dans le couple est nécessaire. Savoir abandonner les anciens schémas de pensée et de comportement qui ne fonctionnent pas, dépasser ses complexes, acquérir une confiance en soi et une meilleure compréhension et tolérance vis-à-vis de l'autre, accepter de changer, déterminer ses objectifs et souhaits dans le cadre d'une relation de couple et les moyens que chacun est prêt à mettre en place pour voir son couple s'épanouir. En voilà juste quelques directions de travail thérapeutique en matière de thérapie de couple. La motivation et la capacité de se remettre en question et d'accepter des consensus sont indispensables.



Un couple équilibré est composé de deux être entiers, deux personnes matures et indépendantes qui ont su développer leur personnalité, rester soi-même avec l'autre tout en respectant ses différences. Deux personnes qui s'aiment sans étouffer l'un l'autre, s'acceptent telles qu'elles sans essayer de changer l'autre. C'est un couple où règnent l'amour, la complicité, le respect, la confiance, une bonne communication, des valeurs et intérêts communs.


Revenir en haut de la page



Se rétablir suite à la séparation avec votre bien-aimé avec l'hypnose

En général, lorsque vous sortez ou vivez avec un homme (ou avec une femme), vous avez l'impression d'être symboliquement lié à lui. Vous avez non seulement un ménage commun, la propriété commune, peut-être des enfants, des intérêts communs, des plans pour l'avenir, mais vous sentez aussi qu'il fait partie de vous, comme vous faites partie de lui. Parfois, il arrive que les deux partenaires évoluent dans des directions différentes, chacun vit dans sa propre représentation de la relation, d'eux-mêmes et de l'avenir, qui peuvent ne pas coïncider avec les représentations de l'autre. Un jour, votre partenaire comprend qu'il ne vous aime plus et vous met face à ce fait. Vous n'avez pas remarqué les changements dans son comportement et cette nouvelle vous prend au dépourvu. Soudain, vous « tombez par terre ». Le choc est d'autant plus fort que vous n'avez plus le choix, votre relation et les plans pour l'avenir s’écroulent. La douleur de la perte et de l'incapacité à comprendre ce qui est arrivé est accompagnée de l'impression de perdre pied. Vous sentez que la vie s'effondre, et vous ne savez pas comment l'arrêter, ce qu'il faut faire, comment continuer à vivre.


Si vous ne faites rien, vous devez vous attendre à un processus long et douloureux, vous devrez passer par la colère, le désespoir, la dépression, la diminution de la confiance en soi, avant de commencer une nouvelle vie. Ceci est similaire à une longue maladie avec des attaques sévères.



Est-il possible d'accélérer le processus de récupération suite au traumatisme de la séparation? C'est possible et nécessaire. Bien sûr, cela dépend beaucoup de la structure de votre personnalité et de votre structure psychique, si vous avez un penchant pour les relations de dépendance, ou êtes une personne très indépendante, êtes-vous stable, complète et passionnée par votre vie en dehors de votre relation. Le pire des cas, bien sûr, est quand une personne est complètement psychologiquement, financièrement dépendante d'un partenaire, et a sacrifié ses propres intérêts, sa carrière, investi toute son énergie en l'autre. Aussi, quant ce partenaire, qui est devenu, au cours de la vie commune, le seul soutien et sens de la vie pour l'autre, s'en va, emportant avec lui tous les investissements de l'énergie, du temps, des forces ... Il est clair que dans de telles circonstances, le processus de récupération prendra plus de temps parce que vous devez restaurer tous les éléments suivants: votre autonomie, confiance en vous même et en votre force, l’énergie dans votre développement, et apprendre à vivre seul(e) et pour vous-même . Vous devez également surmonter vos peurs, apprendre à faire confiance aux hommes (ou femmes) et construire des relations sur une autre base stable ....



Donc, avant de comprendre comment accélérer le processus de récupération, regardons les raisons pour lesquelles la séparation a causé des souffrances. Souvent, des relations soi-disant adultes sont construites sur le même principe que la relation d'un enfant avec sa mère. Autrement dit, sur le principe de la fusion des deux en un seul, et sur la dépendance mutuelle. Cette fusion devrait apporter un sentiment d'utilité, de plénitude à une personne, surtout si sa vie est vide, il ou elle ne s'est absolument pas réalisé(e). Elle devrait donner un sentiment de stabilité et de sécurité à l'un et/ou l'autre. En conséquence, avec la perte du partenaire, la personne perd un sentiment de plénitude, ou plutôt l'illusion de la plénitude. La solitude la (ou le) ramène enfin face à elle-même (ou lui-même), à la conscience de la vacuité de sa vie, des occasions manquées, du temps perdu, de l'illusion de succès de sa famille. Avec l'effondrement du couple, il ou elle perd aussi le sentiment de stabilité et de sécurité si le symbole de cette stabilité était la famille. En regardant la séparation du point de vue de la symbolique fondamentale de perte, il est facile de comprendre la profondeur de la souffrance qui ne peut être comparée qu'à la souffrance d'un enfant qui a perdu sa mère, et avec elle tout ce qu'elle symbolisait à ses yeux.



Les enfants grandissent montrant des intérêts et des besoins adultes, mais ils sous-évaluent l'importance de la croissance psychologique intérieure jusqu'à ce que la vie leur fait payer le prix d'une telle approche frivole à leur développement en les faisant souffrir.



Pour récupérer, vous avez besoin de devenir une personne complètement indépendante, d'apprendre à vous donner l'amour et le respect pour guérir vos blessures, à pardonner votre ex-conjoint, à le laisser partir et à cesser d'attendre qu'il ou elle revienne, de construire les fondations de votre propre stabilité, d'améliorer et de renforcer l'estime de soi.



Si vous avez assez de volonté et de compétences, vous pouvez suivre ce chemin par vous-même. Si vous sentez que vous avez besoin d'aide, vous pouvez le faire avec l'aide d'un hypnothérapeute.


Revenir en haut de la page



Grossesse et l'hypnose

L'hypnose est utilisée avec succès dans plusieurs domaines liés à la grossesse:


- D'abord, l'hypnose vous permet de supprimer tous les blocages psychologiques associés à la grossesse. Il arrive souvent qu'une femme ne puisse pas tomber enceinte pendant une longue période, bien qu’il n’y ait aucune anomalie médicale. Dans ce cas, la raison du problème réside dans l'esprit: les craintes liées à la grossesse ou à l'accouchement, les changements futurs dans la vie après la naissance d'un enfant, une réticence subconsciente d'avoir des enfants avec un homme en particulier, les traumatismes du passé liés à la naissance ou au sexe concernant cette femme ou des membres de sa famille. Ces peurs et ce stress peuvent être à l'origine du blocage de la capacité de tomber enceinte, et peuvent être enlevés avec l'aide de l'hypnose en libérant la femme de tout traumatisme et blocage psychologiques. 



- L'hypnose est aussi efficace pour la croissance des ovocytes chez les femmes, même après quarante ans lorsque le nombre d'ovules est généralement réduit. Sous l'influence de l'hypnose le corps est capable de produire de nouvelles ovules dans une quantité et une qualité appropriée. 



- L'hypnose est efficace pour faire disparaître les symptômes de toxicose en permettant à la femme de vivre confortablement sa grossesse. 



- En outre, de nombreuses femmes sont trop nerveuses pendant la grossesse et il est communément admis que les émotions de la mère sont transmises au fœtus. Aussi dans les moments de stress ou d'anxiété, la mère peut aussi avoir des spasmes musculaires de l'abdomen, ce qui affecte naturellement le fœtus, car de cette façon, non seulement le fœtus, mais aussi le cordon ombilical, peuvent être exposés à la contraction musculaire, ce qui perturbe la transmission de tous les éléments vitaux pour la vie et la croissance au fœtus. Il peut alors être utile de faire un travail de prévention en utilisant l'hypnose pour changer sa réponse aux sources de stress et lui permettre de rester calme pendant toute la grossesse, créant ainsi des conditions idéales pour le développement du fœtus. 



- Arrêt de tabac pour les femmes enceintes : On sait à quel point le tabac est nocif pour le fœtus. Idéalement la femme devrait arrêter de fumer avant la grossesse. Le cas échéant, l'arrêt de tabac est toujours possible pendant la grossesse.



- L’hypnose peut également préparer psychologiquement la femme, préalablement à l'accouchement, de même que pendant l’accouchement, afin d’en maîtriser la douleur. 



- L’hypnose permet également d’éviter et de traiter les dépressions post-partum.


Revenir en haut de la page



Hypnose Integrative®

image

L'Hypnose Intégrative®" a été créée en France et est une nouvelle méthode d'hypnose, plus efficace que les précédentes, en grande partie grâce à son approche personnelle.Vous pouvez trouver une analyse comparative de plusieurs types bien connus de l'hypnose dans mon article que vous trouverez en clicant sur le lien ci-dessous, où je décris en détail l'Hypnose Intégrative®.


Hypnose Ericksonienne, Hypnose Intégrative®, Hypnose Flash


L'hypnose éricksonienne s'est substituée à l'hypnose classique dans la deuxième moitié du XXe siècle qui, celle-ci, a entre temps perdu considérablement son influence. Elle est la méthode hypnotique la plus connue et la plus répandue aujourd'hui en Occident, essentiellement grâce à la gloire de son fondateur. Certaines lacunes de cette méthode et l'interprétation étroite de l'héritage thérapeutique d'Erickson par certains praticiens favorisent l'émergence de l'Hypnose intégrative® qui fait de plus en plus concurrence à l'Hypnose Ericksonienne.

Intégrative®

L'hypnose éricksonienne telle qu'elle a été utilisée par Milton Erickson était une suite de chefs-d'oeuvre originaux d'un artiste. Milton Erickson était cet artiste qui improvisait avec chaque patient. Il est vrai que sa méthode a été novatrice pour son époque en comparaison avec l'hypnose classique. Cependant, cela ne veut pas dire que l'approche d'Erickson a toujours été permissive et il n'utilisait jamais dans sa pratique certains éléments d'hypnose directifs ou provocateurs. Bien au contraire, il était libre et ouvert dans son choix d'outils qu'il adaptait à la problématique et au caractère de chaque personne. Erickson de son vivant n'a pas mis sa pratique en théorie. Cela a été fait par ses disciples. La PNL et l'Hypnose éricksonienne en sont le produit. D'ailleurs, souvent l'hypnose éricksonienne actuelle englobe les protocoles ou les élément de protocoles de PNL.



La question se pose si on peut extraire à partir d'un chef-d'oeuvre (qui est par définition une création originale et unique, produit d'un jeu d'esprit libre) des règles, des critères, le procédé de création qui déterminent cette unicité, afin de produire sur cette base une série infinie d'oeuvres ayant le même effet que le chef-d'oeuvre initial. Comment théoriser et enseigner le génie, la liberté de création, l'intuition? Ainsi la thérapie originale d'Erickson a été catégorisée, généralisée, simplifiée dans cette procédure de théorisation afin de la rendre accessible à un grand nombre de praticiens.



Pour être juste il faut admettre que l'hypnose éricksonienne pratiquée aujourd'hui produit ses effets qui sont supérieurs à ceux de l'hypnose classique, et en cela elle constitue un pas en avant dans l'évolution de cette thérapie. Mais est-elle aussi efficace que celle faite par son maître? Il y a-t-il un praticien en hypnose éricksonienne contemporain qui oserait se comparer à Erickson? Avouons que l'hypnose éricksonienne actuelle n'est qu'une pale copie de son original. Mais admettons aussi que sans cette tentative de théorisation le génie d'Erickson n'aurait que fait partie de l'histoire, et nous n'aurions pas pu bénéficier du fruit de son travail. Pour toutes ses raisons l'hypnose éricksonienne a ses points forts, mais elle a aussi ses limites.



La constatation des ces limites et une nécessité de combler le manque thérapeutique stimulent le processus éternel d'évolution et font naître l'hypnose intégrative®. Cette nouvelle forme d'hypnose a un concept exclusif tout en restant ouverte à tous les procédés déjà existants qu'a été celle d'Erickson, et doit son succès au transfert du génie de l'hypnothérapeute au sujet hypnotisé. Désormais c'est celui-ci qui fournit au praticien tous les éléments nécessaires pour sa thérapie personnelle, grâce à quoi la séance d'hypnose intégrative® s'adapte sur mesure à chaque personne, et c'est en cela que chaque séance devient une création originale ayant un fort taux de réussite. L'induction varie d'une technique très permissive jusqu'à directive et flash. La séance d'hypnose se présente soit en tant qu'une séance classique avec un état de transe de différente profondeur, soit comme une séance d'hypnose conversationnelle ou hypnose sans hypnose.



Original ne veut pas dire chaotique. Tous les éléments personnels et originaux provenant de chaque personne se basent sur une structure solide et bien réfléchie, qui est une deuxième clé de succès de cette méthode. Cette structure comprend 7 piliers propres au concept de l'hypnose intégrative® dont l'anamnèse intégrative® (un recueil d'information bien spécifique reprenant les mots du sujet), résonance intégrative® (répétition de certains mots du sujet dans un ordre particulier et avec une intensité variable), pseudo-régression intégrative® (rencontre avec l'enfant heureux), fable intégrative® (histoire thérapeutique construite avec les éléments fournis par le client), propagation intégrative® (propagation d'un état désiré), transcendance intégrative® (confrontation de la personne à un élément perturbateur) et suggestion post-hypnotique intégrative® (suggestion de continuation du travail thérapeutique au-delà de la durée d'une séance).



Logique, simple, bien organisée, cette structure de base ne demande que d'être habillée par des mots personnels fournis par le sujet qui résonnent dans son inconscient en lui apportant exactement ce qu'il désire et dont il a besoin, est accessible pour l'enseignement, et par conséquent, à la propagation rapide dans les milieux thérapeutiques, ce qui prédit son futur succès.



L'hypnose Intégrative® a continué son évolution pour devenir l'hypnothérapie Flash, qui, tout en préservant les acquis et principes de la première, gagne en rapidité.


Revenir en haut de la page



Indications et contre-indications de l'hypnose

Indications:


Troubles du sommeil, stress, anxiété, phobies, dépression, névrose d'angoisse, névrose post-traumatique, obsessions, traumatismes, deuil, boulimie, anorexie, perte de poids, tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, autres dépendances...


Troubles du rythme cardiaque, hypertension artérielle, migraines, troubles sexuels, troubles psychosomatiques, douleurs, préparation psychologique à une opération, amélioration des capacités de rétablissement postopératoire de l'organisme...



Amélioration des performances mentales, troubles de la concentration et de la mémoire, timidité, tendance à rougir, prise de parole en public, passage des examens, changement de vie, confiance en soi, bégaiement...




Contre-indications:


L'hypnose est à déconseiller pour les personnes atteintes de troubles psychotiques en période de décompensation: sujets psychotiques en phase aiguës, schizophrènes, paranoïaques, maniaco-dépressifs; pour certains personnes borderline, et atteintes des arriérations mentales.


Revenir en haut de la page



Est-ce que l'hypnose est pour vous ?

Vérifiez si les séances d'hypnothérapie sont pour vous! Les séances d'hypnothérapie sont conçues pour vous si:


- Vous êtes mentalement sain et stable, mais vous avez un problème que vous souhaitez résoudre.


- Vous souffrez d'une névrose, et vous voulez vous débarrasser de celle-ci.



- Vous voulez vraiment résoudre votre problème.



- Vous avez une forte motivation.



- Vous prenez la responsabilité de votre vie au lieu de la remettre sur d'autres épaules.



- Vous êtes prêt pour un changement positif dans votre vie.



- Vous êtes prêt à agir pour mettre ces changements en pratique.



- Vous êtes prêt à suivre toutes mes instructions thérapeutiques qui vous permettent de mettre en œuvre rapidement votre objectif.



- Vous me faites confiance, ainsi qu'à votre esprit subconscient et vous faites ce choix consciemment et volontairement.



- Vous reconnaissez que certains changements dans la vie ont besoin de temps et se produisent progressivement, tandis que d'autres peuvent avoir lieu rapidement. Cela dépend de chaque problème particulier et de chaque individu.


Sessions de l'hypnothérapie ne sont pas pour vous si:


Attention! Si vous savez que vous souffrez de troubles psychopathologiques suivants: la schizophrénie, la paranoïa, la maniaco-dépression ou trouble bipolaire, sujet à des pensées suicidaires (surtout si vous avez déjà essayé de les mettre en action), l'hypnose n'est possible uniquement qu'avec la supervision d'un thérapeute expérimenté et en dehors de périodes de décompensation!


- Vous aimez transférer la responsabilité de vos échecs sur les autres. En faisant cela, vous ne serez jamais en mesure d'analyser les causes de vos échecs, et donc de les corriger et d'atteindre le succès.



- Vous vous attendez à un miracle, alors que vous n'êtes pas prêt à faire quoique ce soit pour résoudre vos problèmes.Telle est la position d'un enfant, dépendant d'un fort adulte. Vous devez d'abord grandir et prendre la responsabilité de votre vie.



- Vous jouez le rôle du patient incurable. Vous avez consulté beaucoup de spécialistes, et, curieusement, personne ne peut vous aider. Le rôle du patient est devenu un rôle majeur dans votre vie. Il est de votre choix et de votre responsabilité.



- Vous n'êtes pas prêt à changer votre vie. Les changements vous effraient. Il est beaucoup plus facile pour vous de continuer à vivre avec vos difficultés que de changer votre vie, même si ces changements conduisent au bien-être et au bonheur.



- Il est important pour vous de vous sentir plus fort que le thérapeute qui vous aide. Résister est plus important pour vous que la résolution de votre problème. Cela signifie que vous manquez de confiance en soi. Dans ce cas, vous avez à travailler sur vous-même pour être en mesure, plus tard, d'accepter et de respecter la compétence des autres sans vous sentir humilié en même temps.



- Vous n'êtes pas en mesure d'accepter l'aide des autres, il semble que cela vous humilie.



- Vous sentez le besoin de critiquer tout ce qui vous entoure. Le besoin de critiquer vient d’un manque de confiance en vous même. En critiquant les autres, vous essayez de vous valoriser, mais également rejetez la possibilité d'obtenir une aide extérieure, car en critiquant ce que vous recevez, vous essayez de dévaluer l'aide que vous obtenez.



- Vous souhaitez tout avoir tout de suite, tout en ne changeant rien dans votre vie.



- Continuer à vivre avec vos problèmes est plus facile pour vous que de les résoudre.


Revenir en haut de la page



Idées préconçues sur l'hypnose. Réponses à vos questions

La personne hypnotisée est-elle sous l'emprise totale de l'hypnotiseur?


De nombreuses personnes qui n'ont pas eu d'expérience d'hypnose ont souvent une représentation très mystifiée de l'hypnose issue de la littérature des siècles derniers, des films de fiction, des show télévisés, où l'hypnotiseur est censé avoir des pouvoirs illimités tel un mage ou un sorcier, prendre un ascendant sur le sujet à hypnotiser et ainsi le soumettre en le privant de toute forme de volonté. L'hypnose suscite souvent la peur, l'appréhension, ou au contraire, une envie de transférer l'image de toute-puissance sur la personne de l'hypnothérapeute afin qu'il guérisse d'un coup de baguette magique tous les maux sans que la personne concernée y fasse un moindre effort, ni même s'en rendre compte du comment et du pourquoi de la guérison.


En réalité, l'hypnose thérapeutique d'aujourd'hui est très différente de l'hypnose de spectacle. L'hypnothérapeute ne recherche pas à soumettre le sujet, à le faire agir contre ses valeurs et principes, ni à privilégier l'aspect spectaculaire au détriment de l'objectif thérapeutique de la séance. L'hypnothérapie actuelle a développé de nombreux nouveaux outils respectueux de la personne tout en gardant et même augmentant l'efficacité de la thérapie. La personne en état hypnotique garde sa volonté, la faculté de faire des choix, de ne pas accepter la suggestion du thérapeute, de sortir de l'état de transe à tout moment si la séance devient inconfortable pour lui.


L'état hypnotique est-ce l'état de sommeil?



L'état d'hypnose n'est pas un état de sommeil. L'induction: «Dormez!» appartient aux siècles précédents. Désormais il est prouvé que le sujet hypnotisé ne dort pas, mais se trouve dans un état modifié de conscience de différente profondeur, plus ou moins dissocié de la réalité environnante, tout en restant en rapport avec l'hypnothérapeute. Le plus souvent, le sujet se trouve en état d'hypnose légère et peut avoir l'impression de garder toutes ses facultés de conscience. L'état somnambulique qui a été souvent confondu avec le sommeil correspond à l'état d'hypnose profond.


J'ai été conscient de ce qui se passait lors d'une séance d'hypnose, - donc, je n'étais pas en état d'hypnose?



Il est admis aujourd'hui que la personne en état hypnotique reste plus ou moins consciente de ce qui l'entoure et du contenu de la séance, en restant ainsi un spectateur passif. Cette conscience dépend de la capacité de la personne à s'absorber dans son monde intérieur et de se dissocier de la réalité environnante. Cette capacité varie d'une personne à l'autre, et peut être différente chez la même personne d'une séance à l'autre. Néanmoins, il est important de souligner que la présence de la conscience n'empêche pas le travail thérapeutique se faire en parallèle avec l'inconscient. L'amnésie spontanée suite à la séance d'hypnose n'est pas un phénomène courant contrairement à ce que l'on pense souvent. L'amnésie spontanée peut survenir suite à une transe hypnotique profonde. Il est à noter cependant que les personnes capables d'une transe profonde représentent un faible pourcentage de la population.


Plus la transe est profonde, plus grand est l'effet thérapeutique?



La profondeur de l'état hypnotique est sans aucune corrélation avec l'effet thérapeutique de la séance. Une transe légère est souvent suffisante. En outre, il existe une forme de l'hypnose qui est une hypnose conversationnelle ou l'hypnose sans état hypnotique, qui donne de très bons résultats. Dans cet état, la personne a l'impression d'être tout à fait consciente, parle, bouge, comprend, mais devient très influençable.



Certaines personnes souffrent d'un complexe d'infériorité, ont terriblement peur de paraître faibles devant un hypnothérapeute, et résistent autant qu'ils le peuvent, en essayant de prouver qu'ils sont plus forts que l'hypnothérapeute. Ce comportement est assez stupide de leur part, car ce faisant, ils sont en train de saboter le travail thérapeutique pour lequel ils paient. Mais quels que soient les problèmes de leur vie, paraître plus fort est plus important pour eux en ce moment. Donc, il peut être utile de réviser les attentes concernant l'état d'hypnose et d'analyser votre résistance éventuelle.


Je ne suis pas hypnotisable, l'hypnose n'est pas pour moi?..



Tout le monde connaît l'état hypnotique de légère profondeur plusieurs fois par jour lorsqu'on conduit sur un long chemin bien connu en constatant avec surprise qu'on l'a fait d'une manière automatique et inconsciente; lorsqu'on suit un cours ou un discours long, monotone et ennuyant -on se laisse absorber par ses pensées; on se laisse aussi absorber par la télévision, l'ordinateur ou un livre intéressant sans prêter une moindre attention à ce qui se passe autour,  on rêve de quelque chose, on prie ou médite, écoute de la musique ou on la danse, écrit, dessine ... Ces états naturels de transe sont communs pour tout le monde.



Cependant, chaque personne a des capacités différentes d'expérimenter des états de transe d'une profondeur variante. Quelqu'un va facilement dans un état de transe profonde, et il peut même sembler être endormi. D'autres, en particulier ceux qui sont constamment tendus et estiment devoir tout contrôler, habituellement entrent en transe légère au cours des premières séances, où le corps se détend tellement qu'il devient lourd, mais ils ont l'impression qu'ils conservent le plein contrôle de la situation parce qu'ils entendent et comprennent tout. Cet état ressemble au moment où vous venez juste de vous réveiller, mais n'avez ni la force, ni l'envie de vous lever. Après la séance, ils se sentent détendus. D'autres commencent par une transe légère et descendent lentement de plus en plus profondément au cours de la séance. Ils ont l'impression de s'endormir. Les gens à l'imagination développées voient tout en images. Certains peuvent même avoir des sensations kinesthésiques. Quant aux résultats, il n'y a pas de différence dans quel état vous êtes. Tous les gens sont hypnotisables à des degrés différents. La chose principale est de savoir si vous voulez laisser une information transmise atteindre votre subconscient ou vous voulez résister, êtes-vous d'accord avec le message transmis à vous ou pas ?



Une autre chose - votre résistance consciente. Dans ce cas, vous en prenez la responsabilité.



La peur et l'appréhension du sujet peuvent être à l'origine d'une certaine résistance face à l'hypnothérapeute. Cet obstacle peut être facilement levé. L'instauration d'un climat de confiance entre le sujet et l'hypnothérapeute est nécessaire pour l'induction de l'état hypnotique.



Il est aussi utile de revoir ses attentes face à l'état d'hypnose. La transe hypnotique thérapeutique n'a rien à voir avec la possession du corps par des esprits quelconques.


Avez-vous peur de perdre le contrôle sous hypnose?



La peur de perdre le contrôle signifie un manque d'une sécurité intérieure. Typiquement, ces gens essaient de maintenir le contrôle dans toutes les situations, y compris sous hypnose, et se permettent d'aller dans une transe très légère. Généralement, après mes séances le sentiment de la sécurité intérieure augmente et il devient plus facile de lâcher le contrôle pendant les séances suivantes et dans la vie en général.


Revenir en haut de la page



Fonctionnement du cerveau en état d'hypnose

L'hypothèse la plus répandue sur le fonctionnement du cerveau en état d'hypnose est la domination sans réserves de son hémisphère droite. Cependant, à la fin des années 90, Spiegel publient les résultats de leurs expériences où ils ont démontré le rôle du cerveau gauche dans certains phénomènes hypnotiques et certains types de tâches demandées aux sujets en état hypnotique (Jasiukaitis P., Nouriani P., Hugdahi K., Spiegel D. Relateralizing hypnosis: or, have we been barking up the wrong hemisphere? // Int. J. Clin. Exp. Hypn. — 1997. — Vol. 45. — No. 2. — P. 158-177).


Toukaev considère qu'en état hypnotique les deux hémisphères du cerveaux sont utilisées avec l'activation partielle et sélective du cerveau droit et l'inhibition sélective du cerveau gauche, sous condition de la domination de l'hémisphère droite (Toukaev R.D., Hypnose, Mécanismes et méthodes de l'hypnothérapie clinique, Moskovskoe informazionnoe agenstvo, Moscou, 2006, pp.142-143). L'imagerie cérébrale du cerveau en état d'hypnose montre l'augmentation du flux sanguin dans certaines zones des deux hémisphères avec le transfert progressif de la domination du cerveau gauche au cerveau droit. Le processus d'installation de l'état hypnotique se passe par le passage plus ou moins progressif de l'analyse des données environnantes captées par des récepteurs sensoriels à l'inhibition sélective de ceux-ci au profit de l'activation des zones du cerveau responsables, entre autres, de la création des représentations mentales, des hallucinations et des émotions (Toukaev, Idem, pp.152-156).



En état d'hypnose a lieu l'activation du tronc cérébral (régulation du rythme cardiaque et de la respiration, contrôle de la douleur, de la vigilance et du sommeil, activation des perceptions sensorielles) du cortex préfrontal (langage, raisonnement, planification, mémoire de travail; stimuli tactiles, goût, odorat; émotions et motivations, remémoration des souvenirs affectifs, prise de décision de type «moral» ou suivie d'une récompense; auto-génération du comportement) et cortex cingulaire antérieur (comportement affectif, régulation cognitive du comportement émotionnel, représentation mentale de sa personnalité, auto-jugement, perception de la douleur), des noyaux de thalamus (réception et analyse des informations sensorielles et sensitives, conscience du corps) (Voir fonctions des zones cérébrale: Sylvain Pirot, Neurobiologie de la perception des émotions : structures et systèmes mis en jeu, www.neuropsychiatrie.fr/numero-article.asp?pId_art=139&pId_num=13, Neuropsychiatrie, Tendances et Débats, 2003, n°22).



Les fonctions des zones cérébrales activées lors de l'état hypnotique montrent clairement les possibilités d'application de l'hypnothérapie.


Revenir en haut de la page



Vidéo-méditations et hypnothérapie

Si l'Hypnose Intégrative® est idéale pour le travail individuel avec le patient dans le bureau, les vidéo-méditations ou la vidéo-hypnothérapie sont conçues pour les personnes qui ne peuvent pas rencontrer personnellement le thérapeute, mais veulent résoudre leurs problèmes. Ces méditations peuvent être visionnées en voyage, sur Internet assis confortablement à la maison. En outre, elles peuvent être visualisées à plusieurs reprises.

 

Un exemple très court d'une vidéo-méditation créée entièrement par Anna Iourenkova, basée sur son poème "Crois en toi". Elle a pour objectif d'augmenter votre confiance en vous.



Ici vous pouvez voir l'annonce d'une vidéo-méditation d'une durée de 30 minutes "Découvre ta valeur" qui sera bientôt disponible. Inscrivez-vous si vous voulez savoir quand elle sera prête.


"Découvre ta valeur" Soyez avertis

Revenir en haut de la page